0 5 minutes 2 semaines

L’observation de la faune africaine ne s’improvise pas. Les touristes doivent préparer à l’avance leur expédition s’ils souhaitent profiter davantage de ce spectacle grandeur nature. Le continent possède plusieurs sites naturels à l’époustouflante beauté. Leur diversité fait de l’Afrique une destination à part pour rencontrer et admirer des animaux sauvages en tout genre.

L’Afrique du Sud, un véritable sanctuaire pour rencontrer les animaux sauvages

À l’instar des Big Five, la plupart des animaux sauvages du continent africain sont visibles en Afrique du Sud. Le parc Kruger est un haut lieu touristique de la nation « Arc-en-ciel » lors d’un séjour sur place. Inscrite au classement du patrimoine mondial de l’UNESCO et presque répertoriée sur tous les guides, cette aire protégée vaut vraiment le détour. Les animaux à quatre pattes constituent la plus importante de la réserve avec des milliers de lions, plusieurs centaines de guépards et environ 2 000 hyènes.

Lors du séjour, il est impératif de suivre les consignes de visite, notamment si on se retrouve face à face avec un lion par exemple. Les éléphants d’Afrique sont également nombreux dans le parc Kruger. D’autres espèces évoluent aussi dans d’autres parcs comme Etosha ou Augrabies falls. On y rencontre des Oréotragues sauteurs, des impalas ou encore de l’écureuil de l’Afrique.

Le parc national du Simien, une aire protégée d’exception en Éthiopie

Constituant un véritable refuge d’animaux extrêmement rares, le parc national du Simien est le résultat d’une érosion massive depuis plusieurs années. Avant d’y aller, les touristes peuvent consulter le site des voyagistes professionnels pour en savoir plus. Mais une chose est sûre, on y trouve des espèces uniques comme le babouin gelada, le renard du Simien ou encore le Walia ibex. Ce dernier est une sorte de chèvre de montagne qui vit uniquement dans cette région africaine.

Parmi les autres espèces de grands mammifères qu’on peut rencontrer là-bas, on peut citer l’antilope oréotrague, le chacal doré, le babouin Anubis et le babouin Hamadryas. En somme, le parc accueille une vingtaine d’espèces de grands mammifères et plus de 130 espèces d’oiseaux. Lors d’un séjour en Éthiopie, les touristes auront également le privilège d’observer un gypaète barbu, une espèce rare de vautour.

La Gambie, une destination encore méconnue du tourisme de masse

Avoisinée par le Sénégal, la Gambie est le plus petit pays du continent africain. Elle détient une étroite façade sur la côte Atlantique et est connue pour son écosystème très diversifiée. La rivière Gambie figure parmi ces merveilles naturelles. Mais pour découvrir la vie sauvage du pays, une virée au parc Kiang West National et de la Réserve Bao Bolong est de mise.

Lors d’une expédition en famille ou entre amis dans cette région, on se laisse émerveiller par l’abondance de la faune. Cette dernière inclut des hippopotames, des hyènes, des léopards, des singes, mais aussi des oiseaux rares. La Gambie reste à l’origine du plus ancien projet de réimplantation de singes de l’Afrique. Cette initiative a été lancée en 1979 et accueille de nos jours plus d’une centaine d’animaux. Le site principal du projet de conservation sur les îles Baboon abrite quatre groupes de spécimens de chimpanzés sauvages.

D’autres articles plus intéressant est aussi disponibles sur ce blog.